Les socialistes affligés participeront à la journée nationale du 15 novembre pour « dire non au budget d’austérité ! »

La loi de finance 2015 est hautement symbolique. En pérennisant le pacte de compétitivité et mettant en œuvre le pacte de responsabilité, ce budget consacre la politique de l’offre dans lequel le président de la République et son Premier ministre ont décidé d’engager la France jusqu’en 2017.

Cette politique n’est pas une politique de gauche

Elle organise un transfert de 2 points de PIB (41 milliards) en faveur des profits. Elle amputera 10 milliards de dépenses sociales, dont 4 milliards de dépenses de santé. Elle réduit notamment les dotations des collectivités territoriales de 3,7 milliards et condamnera celles-ci à mettre en suspens ou à réduire leurs investissements publics. Elle bricole des mesures fiscales et familiales illisibles, faute d’avoir mis en chantier la révolution fiscale que toute la gauche attendait. Elle entretient le gel des salaires qui s’est d’ores-et-déjà diffusé dans les négociations salariales du secteur privé. Cette politique est inefficace pour juguler la déflation qui s’abat sur la zone euro.

L’action des députés « frondeurs » n’a pas été entendue. Ces derniers ne prendront néanmoins pas le risque d’une crise de régime et ne voteront pas contre le budget.

L’action parlementaire se heurte désormais aux frontières d’une cinquième République à bout de souffle. C’est dans ce contexte que la manifestation appelée par le collectif AAA (Alternative A l’Austérité) prend toute son importance. Elle donne l’occasion au peuple de gauche de rappeler au chef de l’Etat qu’il s’était engagé à sortir la France et l’Europe du piège de l’austérité.

La place des socialistes affligés par les choix budgétaires faits pour la seconde partie du mandat est aux côtés des organisations syndicales, des associations et de ceux de nos partenaires écologistes et de la gauche qui seront dans la rue le 15 novembre pour dire « Non à l’austérité ! ». Nous appelons les militants socialistes à s’y joindre en nombre.

Le 12 novembre 2015

Liêm Hoang Ngoc (membre du BN du PS)
Mathurin Levis (membre du BN du MJS)
Philippe Casier (membre du CN du PS)